Pr. Tournesol vs Pr. Picard au Musée des Arts et Métiers ; exposition Mecanhumanimal, Enki Bilal

Posted on septembre

0


« – Vous voulez vraiment me faire croire que cette caisse à savon minable peut me faire effectuer un voyage tel que vous le décrivez ? » Woody Allen, Destins Tordus*

A propos de Mecanhumanimal au Musée des arts et métiers. Où l’on voit le Pr. T. Tournesol et le Pr. Picard en venir aux mains pour un désaccord fondamental sur la radiesthésie stratosphérique. 

3170023963_1_14_3Pzdayu5 Auguste_Piccard

Il y a des expositions qui, bien que parisiennes, imposent la fiction d’une telle force qu’on ne sait plus distinguer les flancs d’une demoiselle, un clair de lune à Maubeuge d’un villebrequin. Bien sûr, il y eut quelques prédécesseurs qui ont fait parler d’eux, notamment ce joueur d’échec qui imposa qu’une roue de bicyclette soit l’équivalent on ne peut plus rationaliste, tout du moins dans les esprits bien pensants, d’un nouveau paradigme à la fois refoulé et digéré, rétinien et non rétinien, fromages et desserts, impensé et dépensé de l’oeuvre d’art! Liquidons de suite ces digressions : l’Abbé Grégoire accueille dans son conservatoire des techniques, Enki Bilal, et pour le bien des visiteurs, lui prête quelques machines. Parmi elles, la nacelle de ballon stratosphérique qui a permis la première ascension à 16000 mètre d’altitude le 27 mai 1931, la maquette du ballon stratosphérique pour être juste, du Professeur Picard ! Il faut alors lever la tête et tendre l’oreille pour voir l’objet rebaptisé par Enki Bilal. Voici la retranscription de la vive discussion que j’ai alors entendu :

– La sphère est étanche, vous pouvez juger par vous même. De l’aluminium soudé, mon cher Tryphon.

– Je m’y emploie ; permettez moi quelques oscillations.

– Mon ami, vous cherchez une source ?  Votre pendule est tout juste bon à illustrer les livres de Jules Vernes ou à donner du grain à moudre à Umberto Eco, mais en aucun cas il va vous permettre de gagner le titre de premier astronaute !

– Je ne lis pas Jules Verne pour deux raisons indiscutables : la première, parce que sa prose est franchement incompatible avec la théorie de la relativité proustienne et d’autre part, puisque je lui préfère Simenon ! Cela dit et sauf votre respect Professeur, votre nacelle n’a pas plus de chance de tutoyer les martiens que mon pendule. L’art de manier ce dernier, certes hérité de la baguette de noisetier des sourciers, a toujours été dénigré par la communauté scientifique ! Mais vous, mon alter ego!, vous qui prévoyez un voyage extraordinaire que personne encore n’a tenté, je vous le dis sans ménagement, ce n’est qu’utopie sans la radiesthésie !

– Balivernes! Je prétends, ce qui est déjà beaucoup, atteindre la stratosphère avec cette nacelle et les 400 000 francs belges sur lesquels vous êtes assis et tout cela, n’en déplaise à votre sourcellerie, sans pendule ni poisson électrique. On n’est pas chez Mélies ici ! De là bas, je verrais la terre, bien ronde, comme je vois vos lunettes.

– Si Hergé entendait ça !

– Oh s’il vous plait, ne me parlez pas d’un quelconque Jéovah ou démiurge qui aurait créé jusqu’à vos moustaches même ! S’il est un dieu, j’irai le vérifier par moi même, puisqu’à en croire vos évangiles, il chôme dans les hautes sphères !

– L’athée est toujours prétentieux, en voilà une loi  à inscrire sur les tables!

– Vous connaissez Marie ?

– Marie Poppins, oui Auguste, avec un parapluie elle obtiendra un prix Nobel que même dix ballons stratosphériques comme le vôtre seraient incapables de vous faire décrocher!

– Ne charriez pas Professeur ! Je pensais à la mère du percé du flanc droit, shoahté sur la croix.

– Vous pensez à une rédemption par vos blasphèmes ?

– Non : une assomption ! Like a Virgin!

– Eh bien, dansez maintenant ! Mettons que vous dites vrai, vous comptez voyager seul  dans votre bulle ?

– Non : un assistant m’accompagnera. A quoi bon voyager sans hôtesse, à quoi ? Quand bien même elle serait baptisée Paul Kipfler. Voyez vous, c’est ce que Blériot avait amorcé d’ailleurs, il faut d’abord faire plusieurs essais, tester tous les éléments de l’aérostat et pour cela, nous ne sommes pas trop de deux!

– Epargnez moi vos discours sur la méthode Professeur. Je ne lis pas Descartes pour les mêmes raisons que je ne lis pas Jules Verne, plus une : j’y préfère les jolies petites lèvres de ma bien aimée. Votre bedaine volante, votre oiseau qu’on appelait Spountnik, votre annihilateur de mines volantes,  que, soit dit en passant, tout le mondre prendra pour un OVNI, est seulement digne de la fiction.

1947

– Oserai-je vous le dire mon brave candide : vous n’êtes que le fruit de la fiction, que l’ombre de moi-même et peut-être un peu l’ombre d’Yves Rocard, de qui vous viendrait cet acharnement pendulaire ! Vous ne voyez pas ces bulles qui cernent vos paroles ? Y a pas que le pape qui en fait!

– Vous dites ? Mon cornet s’est heurté au mur du son, un instant…

– Je dis : Hergé vous a créé à mon image ! Je vous fais monter dans la nacelle puisque Enki Bilal nous y donne rendez-vous, mais pensez bien que vous n’êtes pas à la hauteur du moindre de mes orteils (ce n’est pas de moi, mais ça anime la conversation Professeur) ! Je ne suis pas dupe ; je vous ai formellement identifié ! Vous n’êtes pas plus réel que les personnages de Bilal ! L’affaire Tournesol, Objectif Lune, Le trésor de Rackham le Rouge : ça vous parle ? Et la Castafiore c’est de l’helium peut-être ? Aïe, Tournesol !

– Votre caboche, toute rationaliste et moderne qu’elle est, n’est pas étanche à la fiction Professeur ! Elle n’est pas plus stable que l’atome de Polonium de cette jolie nobelisée Mlle Curie!

– Et la tienne ?

– Et ta soeur ?

« Bing! », « Aïe! », … Juste le temps d’aller mirer la chauve-souris de Clément Ader et quelques dessins de Bilal, que science et fiction se fracassent avec leur trait d’union. Les fantômes de la rue Réamur, réunis dans la chapelle, Vaucansson, Foucault, Lavoisier, l’Abbé Grégoire, Blériot, Pascal, les Joliot-Curie, etc, réfléchissent à un traité de paix.

Plus d’informations :

– http://catalogue.cnam38.biblibre.com/cgi-bin/koha/opac-ISBDdetail.pl?biblionumber=17302

– http://www.arts-et-metiers.net/

 http://enkibilal.arts-et-metiers.net/

Publicités
Posted in: Uncategorized