Actualités

Posted on octobre

0


-En kiosque : 4000 ans L’homme et la machine de l’âge du bronze aux temps modernes, Cahiers de Science et Vie ; à ce sujet un interview de Bruno Jacomy [historien des techniques, ex-conservateur au Musée des Arts et Métiers, conservateur au Musée des Confluences] France Culture disponible en ligne ici (57 minutes).

EXPOSITION
Exposition Léonard de Vinci, projets, dessins, machines, du 23 octobre 2012 au 16 août 2013, à la cité des sciences et de l’industrie.

Des machines et des hommes : DU 29 JUIN 2012 AU 2 JUIN 2013 (site) – Au centre historique minier du Nord-Pas de Calais

« Des machines et des hommes » est consacrée à l’évolution des techniques minières dans le Nord-Pas de Calais de 1720 à 1990.
A l’aide de plans d’archives, objets, maquettes de fosses et outils multimédias, petits et grands découvrent comment les techniques et le travail des hommes et des femmes de la mine ont évolué, selon les nouvelles énergies disponibles et les nouvelles connaissances acquises grâce aux recherches scientifiques effectuées dans les bassins miniers du monde entier. Cette exposition est l’occasion pour le public de réaliser des expériences et de participer à des animations multimédia. Par ailleurs, forte de son succès, l’exposition temporaire « Des machines et des hommes » initialement prévue du 29 juin au 31 décembre 2012, est prolongée jusqu’au 2 juin 2013. Elle sera enrichie d’animations pédagogiques destinées aux élèves de tous les niveaux et de possibilités de visites commentées pour les groupes sur réservation.

-Séminaire : Philosophie de la Machine : À qui sont les machines ? Machines et propriété
Philosophie, sciences et sciences humaines | 21 novembre, 05 décembre, ENGEON Frédéric

Collège international de Philosophie (voir le site)

18h30-20h30
Mer 21 nov : Salle JA01 Maurice Allais, Carré des Sciences, 1 rue Descartes, 75005 Paris
Mer 5 déc : Salle N34, Lycée Henri IV, 23 rue Clovis, 75005 Paris
(Ce séminaire se poursuivra au second semestre)

Les machines inscrivent le fonctionnement impersonnel de leurs mécanismes dans des relations humaines et se situent au cœur de l’économie politique. Contrairement à la volonté de saisir la réalité technique des machines indépendamment de leurs dimensions économiques et plus largement anthropologiques, nous tenterons de marquer l’importance des représentations et des usages dans le devenir des dispositifs techniques.
La machine en effet n’est pas cet objet facilement identifiable que l’on place ici ou là mais un fonctionnement typique qui a nécessité invention et investissement, qui dégage de la rentabilité et produit de nouveaux usages. Elle apparaît ainsi au croisement de chaînes d’invention, de production et de consommation.
Qui détient le pouvoir de configurer les machines ? Qui en tire un bénéfice ?
Loin de céder à l’illusion d’une autonomie du système technique (qui, soit dit en passant, l’assimile à un automate), nous tenterons de situer la machine au croisement de la propriété intellectuelle, de la propriété des biens de production et de l’appropriation par l’usager. Elle dessine alors un territoire de compromis et de luttes, de rationalité et d’imprévus dans lequel se cristallisent pour une part nos subjectivités.

Publicités
Posted in: Actualités