La machine de Marly – citations et inconographies

Posted on octobre

0


Cette fameuse machine destinée à alimenter en eaux le Château de Marly et les bassins et fontaines du parc du Château de Versailles, est construite entre 1681 et 1682 ; son inventeur : Rennequin Sualem et Arnold de Ville. Florilèges de citations :

« Un nommé Rennequin du pays de Liège, homme de génie excellent pour les machines, fut assez hardi pour entreprendre de rendre les eaux aussi abondantes, à Marly et à Versailles, que si elles y eussent coulé de source. » Bernard Forest de Bélidor, L’architecture hydraulique, 1737

Le site du Conseil Général des Yvelines présente une iconographie grand format de qualité : Yvelines, Machine de Marly.

« Au bord de la Seine, sur le chemin de Saint-Germain en Laye, est la machine de Marly qui élève les eaux de la rivière jusqu’au sommet d’une tour bâtie sur une montagne. De cette tour, les eaux sont conduites par des aqueducs et des conduites de fer de fonte aux jardins de Versailles et de Marly. Cette seule machine demanderait une description particulière, si c’était le dessein de cet ouvrage; mais on peut juger de sa beauté et de son succès par l’abondance des eaux qu’elle fournit à Versailles. On verra ci-après qu’elle coûte au roi trois millions sept cent mille livres, sans y comprendre les remboursements des héritages acquis pour le passage des eaux, et aussi sans les conduites de fer de fonte qui sont confondues avec celles de Versailles. » Duc de Saint-Simon [relevons aussi, et sans rapport, que pour Saint-Simon -cette vipère littéraire- machine pneumatique signifie avant tout, pomper l’air de quelqu’un].

« La machine est emblématique de la volonté d’affirmation de la puissance royale. Quand l’eau est rare dans les villes, le monarque la « gaspille » dans les jets d’eau pour mettre en scène son pouvoir avec plus d’ostentation. Elle est devenue un monument, mais aussi un monstre, un objet de rêve et de jalousies. La machine a une histoire, attachée certes aux fastes du Roi-Soleil, mais même après son abandon temporaire de 1722 à 1739, en raison du coût de son entretien et de la désaffection de Versailles sous la Régence, elle ne va cesser d’exciter les ingénieurs et inventeurs qui, tantôt proposent son remplacement, tantôt veulent la perfectionner. Wilfrid Eon met en évidence le rôle entre 1745 et 1773, du marquis de Marigny, directeur général des Bâtiments du roi, qui prête une attention particulière aux projets qui proposent de sortir la machine de l’état de délabrement dans lequel elle se trouve, accordant à ceux de l’académicien mathématicien Antoine Deparcieux et surtout de Van Bockstaël, ingénieur du duc de Lorraine et roi de Pologne Stanislas Leszczynski, beaucoup d’intérêt. Finalement, alors que les travaux ont commencé, il renonce à la proposition qui techniquement l’avait séduit en raison de son coût pourtant volontairement sous-estimé par Van Bockstaël. La monarchie ne peut investir les sommes colossales demandées et le personnel attaché à la machine tente d’empêcher toute modification. Ce phénomène est récurrent et lorsque la machine relève de la compétence scientifique et technique de l’Académie des sciences qui lance des concours pour favoriser la formulation de projets, les académiciens vont aussi se heurter à ces difficultés, selon Sylvie Provost, notamment Charles-Augustin Coulomb et Jacques-Constantin Périer qui s’intéressent à la machine de 1784 à 1810. Les Anglais Watt et Boulton, sollicités en 1786 pour apporter leurs solutions, déclinent l’offre car ils comprennent que les enjeux ne sont pas uniquement techniques mais aussi financiers et politiques. » Georgia Santangelo dir., Les maîtres de l’eau, d’Archimède à la machine de Marly, Musée-promenade, Marly-le-roi / Louveciennes, Éditions Artlys, 2006, 176 pages par Michèle Virol

 La machine de Marly, Pierre-Denis Martin (1663-1742)
 
Bibliographie sommaire :

La machine de Marly, Les carnets du Musée des Arts et Métiers

Une histoire des techniques, Bruno Jacomy

Un blog en anglais consacré exclusivement à la machine de Marly : ici.

http://www.museepromenade.fr/site/gauche/bloc_menus_gauches/menu_principal/histoire/histoire_du_domaine_royal_de_marly/la_machine_hydraulique

Pour les plus jeunes : C’est pas sorcier autour de la machine de Marly (ici).

Publicités
Posted in: Non classé